Conseil produit

Mons Royale: des kiwis en mission mérinos

  • #Randonnées à ski
  • #Ski
  • #Randonnée en raquettes
Sissi
Auteur, 4-Seasons
© Fotos

En tant que professionnel du freeski, Hamish Acland a toujours trouvé les vêtements traditionnels en laine mérinos super, mais un peu fades. Le Néo-Zélandais a donc créé sa propre marque avec sa femme Hannah. Aujourd’hui, Mons Royale est synonyme de mérinos au design cool.

Peut-être que les choses sont-elles plus faciles à retourner si on les regarde depuis l’autre bout du monde? Pour les Néo-Zélandais Hamish et Hannah Acland, le regard «d’en bas» a en tout cas joué un rôle décisif et continue de le faire aujourd’hui. Lorsque le couple a fondé la marque Mons Royale il y a douze ans, c’était en tout cas clair: «Nous ne voulons pas faire ce que font les autres. Nous voulons créer quelque chose d’original, de spécial et dont on a vraiment besoin.» C’est ainsi que Hamish, fils de berger et ex-professionnel de freeski, devient missionnaire. Un missionnaire mérinos très cool.

Au milieu des années 2000, Hamish parcourt le monde, participe à des compétitions de freeski et vit avec deux sacs. «J’avais toujours beaucoup d’équipement avec moi, beaucoup de vêtements fonctionnels et peu de place pour les vêtements de tous les jours.» Pourtant, en tant que Néo-Zélandais, il connaissait les avantages du mérinos et savait que cette fibre naturelle pouvait parfaitement concilier les deux mondes - «on and off the mountain».

«Ce qui me manquait, c’était des vêtements que l’on puisse porter tout le temps, partout et pendant des jours. Le mérinos est un matériau incroyablement agréable, il régule la température du corps et ne sent pas mauvais. Mais les pièces en mérinos qui existaient ne correspondaient pas à mon style de vie. Dans les sports d’action, il s’agit d’énergie, d’envie de vivre et de s’exprimer. Cela ne se reflète pas forcément dans un t-shirt noir ou bleu marine.»

Hannah und Hamish Acland, die Gründer von Mons Royale, mit ihren beiden Kindern.

Hannah et Hamish Acland, le couple fondateur de Mons Royale, avec leurs enfants.

Photo © Mons Royale

L’idée de créer sa propre entreprise s’est imposée très tôt à Hamish. Rétrospectivement, il pense tenir cela de ses parents, aussi bien pour l’esprit d’entreprise que pour l’amour de la laine. «Mes parents avaient un sens aigu des affaires», raconte-t-il. «Ils étaient des propriétaires de moutons qui pensaient de manière progressiste et faisaient évoluer les choses. De plus, ils m’ont transmis leur passion pour les sports de plein air.»

De la Nouvelle-Zélande au monde entier

Il en va de même pour sa femme Hannah, qui s’occupe du design de Mons Royale. Aujourd’hui âgée de 38 ans, elle a grandi dans «une ferme isolée de moutons mérinos». Elle tient son amour de la nature de ses deux parents et sa créativité de sa mère, qui est originaire d’Hollywood. Elle est venue en Nouvelle-Zélande pour tourner un film, a rencontré le père d’Hannah, «and the rest is history». Hannah, quant à elle, part à l’aube de ses 20 ans dans le pays natal de sa mère et travaille à New York. En 2008, elle est sur le point de quitter les États-Unis pour l’Australie lorsqu’elle fait la connaissance de Hamish, qui est en train de créer Mons Royale, «and the rest is history». L’histoire se répète, comme on dit.

Hamish et Hannah forment une équipe de rêve: à lui la vision et à l’ambition débridée, à elle la créativité et à l’énergie sans limites. En 2009, ils lancent officiellement Mons Royale. Le nom «roi des montagnes» reflète leur passion pour le monde de la montagne. Et parce qu’il faut toujours penser à l’upside-down chez les Néo-Zélandais: mons à l’envers se lit snow.

Produits de Mons Royale

Hannah et Hamish dirigent la marque depuis maintenant douze ans à Wānaka, un village de 8900 habitants situé sur l’île sud de la Nouvelle-Zélande. Sur la côte ouest du lac du même nom, les montagnes se dressent à pic. Wānaka est l’un des hotspots outdoor de l’hémisphère sud. En été, on y fait du VTT, de la randonnée et du canoë. Et en hiver, on dévale les pistes sur des skis ou des planches. Un terrain d’action idéal pour les produits Mons Royale, conçus pour résister aux intempéries et aux activités qui font transpirer.

Et pourtant, Mons Royale est devenue une marque mondiale. Cette marque confidentielle de l’hémisphère sud a rapidement conquis des adeptes fidèles, de Wānaka à Laax en passant par Whistler. Cette localité de la Surselva a joué un rôle décisif dans l’histoire de Mons. «C’est ici que nous avons trouvé notre premier revendeur. Il croyait au mérinos et à une équipe qui ose faire les choses différemment», raconte Hamish. La marque ne cherche pas à se démarquer à tout prix. Mons est plutôt fédératrice: le sport et la montagne rassemblent les gens dans le monde entier, et l’humain et la nature doivent être considérés comme une unité.

«Dans 20% de la collection, nous laissons libre cours à nos envies, sans nous soucier des règles ou des chiffres de vente. Ce sont souvent ces pièces qui deviennent des best-sellers.»

«Je pense que nous pouvons assez bien combiner plusieurs mondes», déclare Hannah. «Le yin et le yang. Le rural et l’urbain. Le technique et le durable. Le masculin et le féminin. Le style et le terroir.» C’est ainsi que Mons Royale est synonyme de vêtements en mérinos à la mode avec un look reconnaissable entre tous, et ce, pour les deux sexes. Contrairement à l’univers des sports d’action, dominé par les hommes, le rapport entre les sexes est équilibré chez Mons et la marque s’engage spécialement pour les femmes qui aiment le sport. «La part des femmes est de plus en plus importante, que ce soit dans les sports d’hiver ou le VTT», explique Hannah. «Et en matière de vêtements, les femmes sont exigeantes et souvent même plus aventureuses.» L’équipe créative de Mons Royale «s’octroie chaque saison 20% de la collection en tant que Hot Sauce: c’est ainsi que nous appelons les produits pour lesquels nous nous laissons aller, sans regarder les règles ou les chiffres de vente. Ce qui est fou, c’est que ce sont souvent ces pièces qui deviennent ensuite des best-sellers.»

Plus qu’un simple Baselayer

Mons a commencé comme une marque de baselayers. Au fil des années, les Néo-Zélandais se sont développés en une marque complète de snowwear et de bikewear. «L’idée, c’est de ne jamais rester immobile», estime Hamish. «Et notre vision est d’emmener le plus de gens possible sur notre chemin.» Il n’entend pas par là les chiffres de vente – «pour nous, la croissance ne peut fonctionner que de manière organique» – mais plutôt la construction d’une communauté sans frontières. «Nous, les sportifs et sportives de montagne, avons tant de choses en commun et l’esprit est si positif. Transmettre cet état d’esprit tout en favorisant une prise de conscience pour une gestion durable de la nature, tel est notre objectif.»

  • #Randonnées à ski

  • #Ski

  • #Randonnée en raquettes

Partager l'articleMons Royale: des kiwis en mission mérinos

  • Livraison gratuite à partir de CHF 99

    (Avec la TransaCard toujours gratuit)

  • Paiement sûr et simple
  • 14 jours de droit de rétractation